[DOMOTIQUE] Un casino piraté à cause du thermomètre connecté d’un aquarium

     La directrice de Darktrace, entreprise de cybersécurité, a récemment annoncé pendant une conférence du conseil du Wall Street Journal, le piratage d’un casino par un objet connecté. C’est à ce titre qu’elle a fait une mise en garde contre l’augmentation des piratages via des objets connectés. Des pirates ont accédé de manière frauduleuse aux données d’un casino grâce à un thermomètre connecté d’un aquarium. Les bases de données des « high roll », c’est-à-dire des joueurs qui misent d’importantes sommes d’argent ont été piratées et copiées par un thermomètre connecté placé dans l’aquarium du hall d’entrée. Par mesure de sécurité, le nom du casino n’a pas été révélé.

Selon Guillaume Poupard, directeur de  l’ANSSI, la sécurité  de l’Internet des objets constitue aujourd’hui, et de plus en plus, un important challenge pour la sécurité des données personnelles. De plus, un processus de labellisation doit être mis en place sur tous les objets connectés, spécialement dans le domaine industriel. Il a également ajouté que l’évaluation des objets connectés grand public et plus low-cost serait plus coûteuse et longue. Ainsi, des évaluations plus légères ou des auto-évaluations représenteraient des solutions viables pour une meilleure sécurité.