Editorial N°6 – Un mois de la cybersécurité autour de la sensibilisation numérique du public

Les Assises de la sécurité de Monaco sont l’un des évènements qui ont marqué le début du mois de la cybersécurité 2018. Cet évènement auquel digital.security a participé, est un rendez-vous incontournable de la Sécurité des Systèmes Informatiques. Ce salon a été pour digital.security l’occasion de présenter la deuxième version de son livre blanc. Il dresse un état de l’art complet sur la sécurité des objets connectés autour de thématiques relatives aux enjeux sécuritaires transversaux de l’IoT et sur la sécurité des objets connectés du quotidien, cibles des cyberattaques : du thermomètre aux pacemakers connectés.

Comme chaque année, le Mois européen de la cybersécurité (ECSM) met en exergue les bonnes pratiques de sécurité à adopter et mobilise l’ensemble de la population (tout experts confondus et non-avertis entre autres) autour de la question de la sécurité digitale. Après l’annonce du piratage mondial de Facebook, où près de 50 millions de comptes ont été piratés, dont des comptes français et européens, l’ESCM vient d’engager en réponse, une campagne de sensibilisation autour de divers évènements (ateliers et conférences) dans toute l’Europe. Ce mois, c’est avant tout, 4 thématiques hebdomadaires, une trentaine d’entités engagées dans cette campagne et plus de 50 évènements répartis sur le territoire français.

Avec comme slogan « la sécurité du numérique est l’affaire et la responsabilité de tous ! », les multiples évènements auront pour but de donner des clés et des moyens d’actions, mais aussi de faire comprendre les risques, et d’étudier la mise en œuvre de recommandations de sécurité via des tables rondes et des conseils d’experts. La sécurité numérique fait partie inhérente de notre quotidien, Il est donc nécessaire que tout le monde ait un rôle à jouer. De plus, la mise en place du RGPD en mai dernier, a mis en lumière la protection et la sécurisation des données personnelles. Les citoyens utilisateurs ont notamment pu découvrir de nouveaux droits alors que les entreprises ont eu à répondre de nouvelles responsabilités.

Egalement à l’initiative de l’ESCM, l’ENISA, dans l’un de ses derniers rapports, a mis en avant – d’un point de vue plus technique – la sécurisation du Cloud et de l’IoT. Ce dernier rapport a identifié les défis à relever en matière de sécurité et dresse la marche à suivre pour faire face aux nouveaux défis à venir dû à la convergence de l’IoT et du Cloud.

La sensibilisation sur la sécurité numérique touche également des échelles plus importantes, à savoir les villes. La problématique de la sécurisation des villes intelligentes reste toujours une priorité. Alors que les villes utilisent de plus en plus d’équipements connectés pour améliorer la qualité de vie de ses citoyens (transports, adaptabilité, Wi-Fi public, optimisation des ressources…), elles se trouvent davantage sujettes aux cyberattaques. Synonymes de rayonnement à l’international, les smart cities représentent des enjeux sécuritaires majeurs. A ce titre, le prochain salon sur les smart cities à Barcelone « smart city expo world congress » en novembre prochain, mettra à l’honneur, l’intégration des nouvelles technologies dans les villes du futur ainsi que les nouveaux challenges de sécurité à l’échelle d’une ville.

Le besoin de sensibiliser sur la sécurité numérique et de comprendre ses enjeux, fait notamment face à la multiplication des objets connectés et de l’intelligence artificielle. Il répond également à l’accroissement des risques de cyberattaques contre les entités numériques et connectées. Les utilisateurs, qui sont les premiers acteurs de ce changement, se doivent d’avoir toutes les clés nécessaires en main pour faire face à la menace qui touche l’Internet des Objets.