[DOMOTIQUE] Un microphone caché sur l’alarme de sécurité Nest Secure

    La firme de Mountain View a récemment annoncé le déploiement de Google Assistant sur ses alarmes de sécurité connectées. A l’instar d’Amazon, Nest Secure se dote de nouvelles fonctionnalités : il est possible de demander la météo ou  encore des informations sur le trafic routier… Mais les acheteurs ignoraient cependant que le système d’alarme comportait un microphone. Commercialisé en 2017 aux Etats-Unis, Nest Secure possédait une alarme, un détecteur de mouvements et des capteurs à placer sur les portes et fenêtres d’une maison. Selon Android Authority, il n’a jamais été mentionné dans la fiche technique qu’il se dotait d’un microphone. Depuis le 4 février dernier, il suffit d’une mise à jour logicielle pour intégrer la fonctionnalité Google Assistant sur le Nest Secure et les utilisateurs n’ont plus besoin d’un smartphone compatible. Seulement, certaines personnes se sont indignées sur Twitter de la présence d’un microphone considéré comme un « organe espion ».

Mountain View s’est expliqué en indiquant une mise à niveau de la NestSecure sans pour autant réduire son niveau de sécurité. Ainsi, l’alarme ne peut se désactiver à la voix. La firme a aussi précisé que la présence du microphone dans l’alarme n’était pas activée par défaut : « Il faut s’inscrire pour accéder à Google Assistant sur Nest Guard, et dès que cette fonction sera disponible pour nos utilisateurs, ils recevront un e-mail avec des instructions sur la façon d’activer la fonction et le microphone dans l’application Nest ». Google a rappelé que tous les appareils dotés du Google Assistant sont équipés d’un micro allumé en permanence et que les requêtes sont « envoyées et analysées sur les serveurs de Google, puis stocker dans la catégorie Mon Activité de l’application dédiée » que l’utilisateur peut consulter et supprimer à sa guise. Google est revenu sur cette polémique sans pour autant jouer la carte de la transparence. Les utilisateurs de la Nest ont seulement reçu un mail leur indiquant de changer leur mot de passe et d’enclencher l’authentification double facteur sans en expliquer la raison. Suite à la panique de certains utilisateurs, Google a précisé qu’il n’y avait pas de failles. 

 

Articles similaires :

Quand Amazon Echo écoute et partage les conversations…

Les dysfonctionnements d’Amazon Echo nuisent à la réputation de la marque