[FOCUS SMART CITY] Montréal : laboratoire d’innovations

     Suite au concours national « Défi des villes intelligentes du Canada » qu’elle a remporté, s’accompagnant d’une coquette somme de 50 millions de dollars, Montréal s’est donnée pour ambition de répondre aux problématiques de la ville connectée. Véritable laboratoire d’innovations, la ville de Montréal a su se montrer novatrice quant à la maturité de son projet de ville intelligente. Ce dernier répond à toutes les caractéristiques de la ville intelligente et met notamment en avant une meilleure qualité de vie des citoyens axée sur la mobilité et l’accès à une alimentation saine dans les quartiers. Selon le classement du groupe Easypark, Montréal ne fait certes pas partie du Top 10 des villes mondiales les plus connectées de 2017, mais elle arrive en 16ème position parmi une trentaine de villes. Montréal grimpe tous les ans dans ce dit classement, à mesure qu’elle investit toujours plus de dispositifs connectés au cœur de la ville. Parmi les dix-neuf facteurs que comprend le classement, la force de Montréal se concentre principalement sur le stationnement intelligent, les transports en communs et le recours aux énergies vertes.

Forte de proposition, la ville de Montréal a mis en place un laboratoire de changements urbains depuis mai 2018 dans le but de favoriser et d’accompagner l’émergence de solutions révolutionnaires pour répondre aux grands défis urbains. Réel espace d’exploration, d’expérimentation et de réflexion, ce laboratoire est désireux de mettre en place des dispositifs intelligents au cœur de la ville. En définitive, Montréal mise sur une ville intelligente et numérique autour de 70 projets d’innovation collaborative et de technologies de pointe.

 

1/ Le projet du « Défi des villes intelligentes du Canada »

     La ville de Montréal a remporté le 14 mai dernier un grand prix de 50 millions dans le cadre du « Défi des villes intelligentes du Canada ». Piloté par le Laboratoire d’innovation urbaine, cette réussite a été portée par 18 mois de travaux et d’engagements afin de rendre plus attrayante la ville. Montréal s’est donc donnée comme objectif d’intégrer des outils technologiques au service des citoyens. En développant un volet mobilité, le laboratoire d’innovation espère « développer une plus grande résilience et une plus grande intelligence collective des communautés visées ». De ce fait, différentes lignes de force ont été pensées, à savoir, la notion « d’immobilité de quartier », en explorant comment limiter les besoins de déplacement et la constitution d’une flotte de véhicules autonomes autogérée comme un commun de quartier. En 2018, des tests ont été menés dans trois arrondissements pour déployer un programme de flotte partagée.

Montréal compte plusieurs déserts alimentaires (manque de commerces de proximité offrant des aliments sains et variés dans les quartiers démunis) et un taux d’insécurité alimentaire parmi les plus élevés au Canada, soit de 11.3%. L’un des projets du Défi des villes intelligentes consiste à mettre en place un système alimentaire local intégré. Ce système consiste à « mutualiser certaines infrastructures et ressources déjà en place pour la production locale, la distribution, l’entreposage et la transformation des aliments ». L’inventaire, les ventes, les dons alimentaires et les livraisons seront gérés par une plateforme technologie. Le Laboratoire a pour souhait d’innover « grâce aux données et aux technologies ». La collecte de données est au cœur du processus de transformation d’une ville connectée. Le pôle en données de mobilité aura pour but de « collecter, combiner et valoriser les données liées au transport » pour générer une nouvelle compréhension des besoins de déplacement et de mesurer l’impact des actions réalisées en mobilité. Les données seront donc analysées afin de garantir une meilleure offre de service de mobilité. Le pôle de données sociales permettra quant à lui de collecter « des données sur la réalité sociale des Montréalais incluant des données qualitatives comme des analyses ethnographiques » dans l’optique d’obtenir plus que des données quantitatives. Les prises de décisions seront désormais appuyées sur et par des données.

Montréal compte parmi ses projets d’améliorer la mobilité de par quatre volets distincts ; le volet de gouvernance, le volet opérationnel, le volet d’expérimentation et le volet technologique. Ce dernier consiste en l’élaboration d’une plateforme de partage d’actifs de mobilité, composée de différents modules fonctionnels et techniques. De plus, dans les quatre prochaines années, dans le cadre d’une subvention du Gouvernement du Québec, Montréal va réaliser des tests de navettes électriques autonomes pour évaluer l’implémentation de cette technologie.

2/ Implémentation de la « technologie » dans la ville

   La ville connectée selon Montréal se traduit par différentes initiatives, liées de peu ou de près à la technologie.

  • Les données ouvertes

     Le traitement des données est une priorité pour une ville qui entame un processus de déploiement de technologies. Dans l’optique d’une meilleure transparence et d’un développement économique, Montréal place les données ouvertes comme un « élément central » dans la résolution des défis urbains. Les données produites et collectées par la ville sont consacrées principalement à des activités internes et aux services aux citoyens. Ces dernières sont rendues publiques puis exploitées dans un écosystème Montréalais. Montréal souhaite simplement « favoriser la collaboration autant pour une meilleure efficacité organisationnelle qu’en soutien au développement d’outils à valeur ajoutée pour un meilleur service aux citoyens ». Depuis décembre 2015, une politique de données ouvertes ainsi qu’une directive sur la gouvernance des données ont été adoptées. Ces politiques et plans d’action ont été principalement mis en œuvre dans un souci de protection de la vie privée du citoyen et de « l’utilisation éthique des données ».

  • MTLWiFi

     Montréal ambitionne de créer un vaste réseau Wi-Fi public dans toute la ville sous un identifiant unique : « MTLWiFi ». Le but étant de créer une expérience harmonisée pour l’accès public au Wi-Fi et de fournir une performance uniforme sur l’ensemble du réseau Montréalais. L’idée est de promouvoir un seul mode de connexion simple et une même qualité de service dans tous les points d’accès. De plus, depuis 2015, la ville québécoise développe une infrastructure urbaine de fibre optique, pour déployer des points d’accès Wi-Fi dans des lieux publics ciblés pour offrir une connectivité gratuite à l’Internet pour les citoyens.

  • Tests de véhicules automatisés

     Véritable innovation technologique, le déploiement de véhicules autonomes est en cours de développement. Avec de nombreux projets pilotes, Montréal espère analyser l’impact de ces dits véhicules au cœur de la ville. Ces véhicules contribueront à améliorer de façon conséquente le milieu urbain. Pour mener à bien ces projets, le Laboratoire d’innovations collabore avec des partenaires internes et externes à la ville pour développer une approche complète tant sur les infrastructures que sur les questions d’acceptabilités sociales et éthiques. Ces projets d’expérimentation ont également pour but de développer toujours plus la technologie.

  • Tests et acceptabilité des technologies IoT/5G

     Une ville intelligente, c’est également une ville qui met en place des infrastructures de communication et de collecte d’information à grande échelle. Montréal souhaite mettre en place les réseaux 5G dans l’optique de transmettre des données plus rapidement et surtout de « prendre en charge un nombre accru d’appareils et d’objets connectés afin de soutenir une multitude de scénarios d’utilisation ». Les actifs de la ville ou l’optimisation des citoyens seront gérés par le déploiement de capteurs IoT dans toute la ville. Le système de l’IoT de la ville Montréal se résumera en quatre étapes :

  • La planification du projet de l’Internet des Objets;
  • La collecte et le stockage des données;
  • L’analyse des données (interne ou externe à l’administration municipale);
  • L’ouverture des données et services citoyens numériques.

De plus, la technologie de la 5G permettra de soutenir le déploiement des véhicules connectés et automatisés, les soins de santé à distance, la réalité virtuelle, les villes intelligentes et les nouvelles applications de l’Internet des objets. Désireuse de créer un environnement favorable à la technologie, la ville a déterminé un « quadrilatère de 2,5 km, à même le centre-ville, dans lequel les microcellules 5G seront déployées sur le mobilier urbain, par les entreprises de télécommunications ». Cependant, le déploiement de ces dispositifs connectés, l’utilisation de réseaux à grande échelle et l’usage de véhicules connectés représentent des risques bien réels. Les pirates voient dans ces installations et mises à disposition, des moyens de toujours plus se procurer des données confidentielles et/ou sensibles. Cette année, des chercheurs américains ont démontré qu’il était possible de pirater et de prendre le contrôle à distance d’une voiture connectée. La transformation numérique répond grandement aux besoins des villes et des citoyens mais se confronte également à des vulnérabilités que les pirates informatiques exploitent.

 

3/ Hub économique et Intelligence Artificielle

     Les nouvelles technologies sont en plein essor au cœur de Montréal et dans tout le Québec dont cette dernière est la plus grande ville. Selon une étude menée par Canadian Venture Capital, le Québec « a drainé 19% des investissements dans les start-up canadiennes au premier semestre 2019 ». Véritable hub à start-up, il s’y démarque un ensemble de jeunes entreprises portées par l’Intelligence Artificielle. En son cœur, s’y concentre un institut d’Intelligence Artificielle « Mila » avec 35 professeurs, 300 chercheurs et étudiants et 19 start-up, dont l’objectif est de rester à la pointe de la recherche en Intelligence Artificielle à l’inverse de la ville de Toronto, qui elle est dynamique dans la technologie. Les succès se concrétisent donc avec notamment Lightspeed, une entreprise qui commercialise des logiciels de caisse numérique et des services dédiés aux détaillants et aux restaurateurs. Elle capitalise aujourd’hui 1,9 milliards de dollars canadiens. La ville offre donc certainement des incubateurs où les nouvelles technologies sont testées et compte parmi la plus grande communauté universitaire. De plus, en moins de trois ans, plus de 2 milliards d’investissements ont été annoncés « en plus de la venue de multinationales comme Google, Facebook, Microsoft, Samsung et IBM ».

La ville compte également depuis mars 2015, un espace de coworking dédié aux objets connectés : Connecteo Camp. Ce campus est spécialement conçu pour les start-up situées à Montréal , qui aident à l’émergence de projets dans l’Internet des Objets. Cet espace loué 250 dollars par mois, permet aux jeunes entreprises de développer des projets sur l’IoT et d’aider les projets individuels. Entièrement soutenue par la ville de Montréal, cet espace permet de mieux appréhender l’Internet des objets et fédérer l’écosystème de la ville.

 

Conclusion

   Montréal a une idée toute tracée de son modèle de smart city. Avec une place centrale pour le citoyen et le développement de technologies, la ville québécoise axe sa stratégie de connectivité au cœur de la ville autour de plusieurs points dont le développement du réseau de télécommunications, sur l’open data, l’optimisation des déplacements ou encore l’accroissement des offres de services numériques. La connectivité est une priorité majeure que la ville offre à ses citoyens. C’est à ce titre que depuis 2019, 68 stations de métro de la ville ont du réseau. Avec ces projets ambitieux, la ville de Montréal, répond aux critères d’une ville intelligente qui use notamment de connectivité. Grande lauréate du Défi des villes intelligentes, Montréal se place en tant que leader des smart cities du Canada.

Sources:

Réalisonsmtl.ca

Laburbain

Lagazettedescommunes.com

fairemtl.ca

Journalmetro.com

Réalisonsmtl.ca

LesEchos.fr

Villemontreal.qc.ca

Montrealinternational.com

Meilleureinnovation.com