[SÉCURITÉ] La publication d’une note interne dénonce des mesures négligeant la cyber sécurité au sein de la Maison Blanche

Le site d’information Axios a récemment publié une note de service rédigée par Dimitrios Vastakis, responsable du Bureau de la Sécurité des systèmes informatiques à la Maison Blanche, qui révèle les conflits internes animant cette dernière concernant la cyber sécurité. Cette note, qui vise par ailleurs à annoncer la démission de son auteur, dénonce notamment les mesures prises récemment par l’administration Trump à l’encontre du service. En effet, le service crée en 2014 par Obama, baptisé l’Ociso (pour Office of the Chief Information Security Officer), a été placé en juillet 2019 sous la responsabilité du Bureau de l’Information. Une démarche qui, selon Vastakis, dénigre le travail de prévention des menaces effectué par le bureau – observation confirmée par la douzaine de licenciements et démissions qui ont suivi l’élection de Trump. Si l’Ociso a beaucoup œuvré pour la sécurité des systèmes informatiques de la Maison Blanche selon son ancien responsable, la négligence du nouveau président à son égard se manifeste de plusieurs manières : réduction de la portée des missions attribuées, accès à certains bâtiments révoqués, suppression de postes stratégiques… Vastikis s’alarme du danger auquel ces mesures exposent la Maison Blanche, dont les capacités de défense se retrouvent réduites en cas de cyberattaque.