[DOMOTIQUE] Pirater un assistant vocal avec un simple laser est maintenant possible

Alors que les assistants vocaux pullulent au cœur des foyers, des universitaires ont démontré qu’il leur était possible de les pirater à l’aide d’un simple laser pointé vers leurs microphones. En collaboration, les chercheurs des universités de Tokyo et du Michigan ont élaboré un système permettant de contrôler des assistants vocaux à l’image de Google Assistant, d’Alexa d’Amazon et de Portal de Facebook. De plus, certains smartphones seraient susceptibles d’être contrôlés à distance. Les chercheurs ont donc pris le contrôle de ces appareils que l’on peut manipuler par la voix. Ce piratage peut être réalisé à distance et à travers une fenêtre de verre puisqu’il s’agit d’un laser. Comment cela fonctionne ? Le laser « perturbe » littéralement la membrane du microphone. Ce dernier considère le laser comme un signal et répond à la demande. La plaque appelée « diaphragme » qui se situe à l’intérieur des enceintes, vibre au son de la voix. Le laser peut reproduire ce mouvement pour le convertir en signaux électriques. Les chercheurs ont listé les appareils vulnérables et la majorité réagit à 50 mètres ; particulièrement les assistants vocaux alors que les appareils Iphone ou Android ne réagissent pas à plus de 10 mètres. De telles actions sont susceptibles de porter atteinte à la vie privée des utilisateurs et pourraient permettre à des pirates d’accéder à des données sensibles.