[DOMOTIQUE] Les données confidentielles hébergées par Ring laissent entrevoir le réseau de surveillance croissant d’Amazon

La compagnie de sécurité domestique Ring, rachetée par Amazon en 2018 pour un million de dollars, compte de plus en plus d’utilisateurs à l’échelle du pays. Malgré sa collaboration implicite avec la police, Ring a toujours promis à ses clients le choix de déterminer quelles informations pouvaient en cas de besoin être partagées avec les forces de l’ordre. Une enquête menée par le journal Gizmodo a cependant permis de révéler la localisation de dizaine de milliers de caméras Ring, dénonçant à la fois les failles de la politique de protection des données de la compagnie, ainsi que l’étendue du réseau de surveillance croissant d’Amazon.

Dans les villes où les forces de l’ordre ont un partenariat avéré avec Ring, la police bénéficie d’un portail spécifique de « maintien de l’ordre public » au travers de la fonctionnalité « Neighbors », qui donne l’accès à certaines séquences des caméras Ring d’utilisateurs anonymes s’ils souhaitent les partager. Cependant, l’enquête montre qu’à partir de ces données prétendument partagées sans risque, il est en fait possible de connaître les coordonnés GPS qui accompagnent les vidéos postées sur l’application, et ainsi l’adresse des utilisateurs à deux ou trois mètres près.